Temoignages

De TFJM Wiki
(Redirigé depuis Témoignages)
Aller à : navigation, rechercher


Voici quelques témoignages d'anciens participants du TFJM et de l'ITYM:


Edition 2014[modifier]

« Se retrouver dans cette logique scientifique mais aussi sportive, parce oui, le TFJM c’est du sport , au début on pense à un marathon, et puis les deadlines approchent et là, c’est un sprint[...]» Antoine, 18 ans, participant en 2014 (actuellement en classe préparatoire au lycée Louis Le Grand)


Edition 2013[modifier]

« Ce fut l’occasion de découvrir ce qu’était la recherche en maths et de travailler de manière approfondie sur un problème ouvert[...] L’ITYM fut une expérience inoubliable pour rencontrer des jeunes d’autres pays et échanger aux niveaux scientifique et amicaux.» Vincent Bouis - TFJM et ITYM 2013 (équipe Orsay 3 puis France 2)

« Sur le plan mathématique, cette expérience m’a apporté de nombreuses connaissances en lien avec le problème que je traitais (un problème de topologie), mais aussi sur de nombreux autres sujets [...] C’est indéniablement un plus dans mes études futures, tant au niveau des connaissances qu’au niveau de la rédaction et de la formulation d’un raisonnement scientifique.» Basile Morando - TFJM et ITYM 2013 (équipe Strasbourg puis France 3)


« J’ai eu le plaisir de rencontrer d’autres lycéens qui partageaient le même intérêt que moi pour les mathématiques. Mais aussi, j’ai pu rencontrer plusieurs mathématiciens de profession, avec qui j’ai pu discuter et en apprendre un peu plus sur ce métier.» Pierre Popineau - TFJM et ITYM 2013 (équipe Tours puis France 1)

Editions 2011-2012[modifier]

Quelques témoignages des participants, de professeurs ou de spectateurs du Tournoi 2011:

« J’ai trouvé que le TFJM était une expérience très enrichissante car je n’avais jamais fait de maths de cette manière. C’était très intéressant de travailler en groupe, de trouver des solutions d’abord, mais aussi de lire celles des autres équipes, de les étudier et de faire un rapport. L’ambiance était très sympathique, dommage qu’il n’y ait pas eu plus de participants. En tout cas c’était très motivant et ça m’a donné encore plus envie de continuer à faire des maths. » Sarah Fachada-Dury (Cercle mathématique de Strasbourg)

« Je tiens à remercier toute l’équipe organisatrice de m’avoir donné l’occasion de participer à cette expérience. Enseignant en sup depuis de longues années je ne m’intéressais guère aux compétitions mathématiques que je trouvais artificielles et trop spécialisées. Celle ci, par son mode de déroulement et le travail en équipe qu’elle induit m’a fait complètement changer d’avis. Nous avons travaillé dans des conditions de confiance rares et avec un enthousiasme revigorant. Les organisateurs ne pensaient peut être pas aux classe de CPGE mais, de fait, les problèmes étaient riches et assez naturels pour que les étudiants puissent les explorer avec une grande autonomie et une vigueur que je leur envie. Nous en avons tous tiré un grand profit. Je serais certainement partant pour un nouveau tour l’année prochaine. Merci encore » Rémy Nicolaï (professeur MPSI, lycée Hoche)

« Eh bien... que dire de ce tournoi, sinon que c’était une expérience absolument fantastique que de côtoyer des grands chercheurs et (espérons-le !) de futurs grands chercheurs sur des problèmes d’un tout autre niveau ! Ne serait-ce qu’en voyant le plaisir évident que prenait tout le monde à travailler sur ces problèmes et à les exposer aux autres, et le plaisir que moi-même j’ai éprouvé en participant à ce tournoi, a suffit à dissiper quasiment tous mes doutes quant à ma vocation de chercheur. Je vais définitivement continuer à travailler sur les problèmes et rester au courant des évolutions des autres équipes. Je ne regrette absolument pas d’être venu, et je pense que quiconque qui aime les maths un tant soit peu se doit de travailler sur ses problèmes et se rendre à Orsay. Merci beaucoup pour l’organisation du TFJM » Samuel MacKeown (MPSI, lycée Hoche)

« Venue de Strasbourg, et n’ayant jamais participé à une épreuve de ce genre, je ne savais pas trop à quoi m’attendre en arrivant au tournoi des jeunes mathématiciens. Pourtant, ce n’était pas simplement la curiosité qui me poussait à Orsay, mais aussi le plaisir des faire des mathématiques. Au départ je pensais surtout que ce serait amusant, bien entendu ce fut le cas, mais je ne m’attendais pas à en apprendre autant. Plus qu’instructif, il s’agit d’une véritable expérience de s’exprimer en public, et présenter des solutions. Mais ce que j’ai préféré, - à part jouer aux cartes avec les autres participants - c’était de pouvoir lire leurs solutions, et en les comprenant, de découvrir des stratégies mathématiques qui m’étaient jusque là inconnues. C’est une aventure que je referai sans hésiter, si je le pouvais. Encore merci pour l’encadrement du TFJM, je n’oublierai jamais ce week-end mathématique ! » Mercedes Haiech (Cercle mathématique de Strasbourg)

« Le TFJM furent une expérience enrichissante. C’est à ma connaissance le seul tournoi français de ce type (tout comme l’ITYM), et le travail se fait selon ses envies, ses idées et à son rythme. Les problèmes sont variés et stimulants, quoique durs : cela nous force à approfondir nos réflexions beaucoup plus loin que ce qu’on pourrait penser ! Mais le plus intéressant, après la préparation, est l’épreuve : il ne s’agit pas, comme je le croyais à tort au début, de montrer que les autres ont tort ou qu’il y a systématiquement mieux pour résoudre les problèmes, mais au contraire il faut savoir reconnaitre l’élégance d’une solution et la qualité des outils employés, quitte à suggérer des méthodes pour améliorer ces points. C’est un travail de recherche avec une présentation notée, mais j’eus le tort d’oublier que les notes sont ici secondaires : autant s’amuser, dans la recherche ou dans l’exposé, et savoir que nous sommes ici pour résoudre les problèmes avec les autres et non pour démontrer que les autres solutions sont mauvaises. De plus, les encadrants et organisateurs firent un travail formidable en restant toujours à l’écoute des équipes, et je leur en suis très reconnaissant. » Luc Lehéricy, (MPSI, lycée Hoche)