Débat

De TFJM Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Chaque phase du tournoi se déroule sous forme d'un débat avec, en grandes lignes, thèse, antithèse et synthèse. Plus précisément, chaque équipe joue successivement les rôles suivants : défenseur, opposant, rapporteur et observateur (seulement existant pour les poules de 4 équipes).

À chaque phase, un seul membre de chaque équipe participe aux débats. L'intervention exceptionnelle d'un autre membre de l'équipe doit être autorisée par le président du jury. Lors d’un tour, un même membre ne peut pas jouer plusieurs rôles, sauf autorisation préalable. Si une équipe désire qu’un de ses membres joue plusieurs rôles lors d’un tour, elle doit préalablement soumettre cette décision à l’approbation des organisateurs.

Les rôles[modifier]

Le défenseur[modifier]

Le défenseur présente les idées et résultats principaux obtenus par son équipe. Un tableau, un ordinateur et un projecteur seront à sa disposition.

L'opposant[modifier]

L'opposant fournit une analyse critique du contenu de la présentation orale du défenseur, y indiquant les erreurs ou imprécisions aussi bien que les points forts et en demandant des approfondissements là où cela lui semble nécessaire. Il dispose pour cela d’une première partie de questions et ensuite présente son analyse.

Parmi les questions, il pourra demander au défenseur d’expliquer pédagogiquement un élément de sa solution, auquel cas il devra laisser une minute au défenseur pour répondre.

L'opposant ne doit en aucun cas orienter le débat vers une présentation de sa propre solution. Une opposition excessive, ainsi que toute forme d'agressivité seront sévèrement sanctionnées par le jury.

Le rapporteur[modifier]

Le rapporteur évalue le débat entre le défenseur et l'opposant, en indiquant les aspects positifs et négatifs de la prestation de chacun. Une tâche importante du rapporteur est de déceler un manquement de l'opposant : soit qu'il ait fait une erreur, soit qu'il n'ait pas relevé une erreur du défenseur. En particulier, il doit orienter la discussion sur les points importants qui n'auront pas été débattus.

L'observateur[modifier]

L'observateur s'exprime s'il a une remarque utile à faire, par exemple lorsqu'un élément important n'a pas été évoqué. Il n'a pas vocation à participer au débat. Une intervention inutile est sanctionnée par une note négative. Ce rôle n’existe que dans les poules de 4 équipes.

Questions sur le débat[modifier]

Sur le défenseur[modifier]

Question : Que faire dans le cas où l'on trouve une erreur dans sa solution écrite avant la présentation ?

Soyez honnête et mentionnez-le explicitement lors de votre présentation orale. S'il s'agit de corrections mineures (faute de frappe, petite erreur de calcul sans impact sur la solution), vous pouvez présenter les résultats corrigés à l'oral. Le jury ne pénalisera pas ces changements. Concernant les erreurs substantielles, mentionnez-les sans détails ni preuve. Recentrez votre présentation sur les résultats corrects. La note de la solution écrite ne tiendra pas compte de vos corrections, mais ces dernières peuvent avoir un impact sur votre débat avec l'opposant.

Question : Quel type de questions peut être posé par le jury ?

A priori tout est possible. Le jury attend de vous la connaissance de théorèmes directement impliquées dans votre solution. Si vos résultats sont basés en grande partie sur des principes, méthodes ou idées connus, alors vous êtes censés les comprendre. Le jury peut donc vous interroger à ce sujet. Le jury peut également poser des questions qui ne sont pas directement liées à votre solution ou qui font référence à des résultats plus avancés. Dans ce cas, essayez d'y répondre avec les outils que vous maîtrisez et n'hésitez pas à admettre que vous ne savez pas répondre. Vous ne serez pas pénalisés, le but est de savoir combien vous avez compris la théorie sous-jacente.

Question : Quel type de questions peut être posé par l'opposant et le rapporteur ?

Les questions de l'opposant devraient se limiter en première instance à des précisions sur ce qui a été traité pendant la prestation orale. Pour ce qui est du rapporteur, il faut tenir compte du fait que de nouveaux sujets auront pu être évoqués pendant les échanges avec l'Opposant. Ses questions doivent s’adresser autant au défenseur qu'à l'opposant. En particulier, un opposant ou rapporteur qui commencerait par poser des questions concernant des points de la solutions écrite qui n'ont pas été présentés sera pénalisé. Sachant cela, essayez d'y répondre tant que vous le pourrez pour que le débat puisse avancer. L'opposant a également le droit de poser une ou plusieurs questions d'ordre pédagogique : il s'agit d'expliquer clairement au tableau un point précis de la solution, une propriété ou un outil utilisé. En dernière instance, quelle que soit la question, essayez d'y répondre. Si elle n'est pas pertinente, ce n'est pas vous qui perdrez des points.

Sur l'opposant et le rapporteur[modifier]

Question : Les questions doivent-elles porter sur la prestation orale ou sur la solution écrite ?

En principe, les questions de l'opposant et du rapporteur devraient uniquement porter sur la prestation orale du défenseur, la note de synthèse regroupant les remarques concernant la solution écrite. En particulier, si le défenseur a choisi de ne pas parler d'une partie de ses travaux, il n'est pas dans le rôle de l'opposant (et encore moins dans celui du rapporteur) d'insister là-dessus, même si elle contient des erreurs. Toutefois, l'opposant pourra poser des questions sur l'écrit s'il n'a plus rien à demander sur l’oral (il aura donc également épuisé ses questions pédagogiques). En outre, l'appréciation globale de l'opposant et du rapporteur doit également porter sur le débat oral.

Question : Que faire dans le cas où aucune erreur n'a été trouvée dans le travail du défenseur ?

Vous pouvez :

  • poser des questions pédagogiques sur un ou plusieurs éléments utilisés dans la prestation orale (et à défaut dans la solution écrite) ;
  • noter l'originalité du travail du défenseur et l'interroger sur les possibilités d'approfondissement ;
  • suggérer des possibilités d'amélioration, développer et appliquer le travail du défenseur à d'autres situations.

Question : Que fait le rapporteur si le travail de l'opposant a été remarquable et que toutes les erreurs du défenseur ont été soulignées ?

Souvenez vous que le rôle du rapporteur est d’évaluer le débat entre le défenseur et l'opposant. Si l'opposant et le défenseur ont tous les deux fait un bon travail, mentionnez-le et essayez de faire avancer le débat comme il est suggéré dans la réponse à la question précédente, par exemple en demandant à l'opposant sur les possibilités d'approfondissement de la solution du défenseur. Quoi qu'il arrive, le rapporteur n’est pas un second opposant et donc il ne doit en aucun cas concentrer toutes ses critiques sur le défenseur.

Question : Le rapporteur et l'opposant sont-ils autorisés à faire part de leur propre solution ?

Non. Le rapporteur et l'opposant ne doivent pas présenter leur résultats sur le problème. Si vos résultats ne sont pas en accord avec ceux du défenseur, exhibez plutôt un contre-exemple. Toute exception à cette règle devra être précédée par un accord explicite du président du jury.

Question : Que faire si le défenseur présente des résultats complètement différents de sa solution écrite ?

Dans une telle situation, commencez votre intervention par faire remarquer cela au jury. Ensuite, essayez dans la mesure du possible de faire porter le débat sur ce qui a été présenté à l’oral. Le jury saura tenir compte du caractère exceptionnel de la situation.